Les 5 doigts 


Grâce à divers Pères jésuites rencontrés tout au long de notre parcours nous avons été initiés et goûtons cette spiritualité ignatienne.
Nous sommes accompagnés, dans notre équipe CVX, par un Jésuite de Vanves.
Nous voulons rendre grâce non pas en 5 points mais grâce à nos 5 doigts.

 

Le pouce qui dit OK, génial mais aussi stop, je m’arrête.

Nous avons écrit le verbe louer.
En effet la première idée qui nous est venue en préparant c’est la contemplation.
Nous avons appris à nommer et goûter toutes les merveilles de nos journées et cela nous procure de la joie, nous pousse ainsi à louer notre créateur.
Avec nos enfants, dès qu’ils savaient un peu parler, le soir nous leur demandions de nommer 5 mercis à Jésus.
Cela nous rend tellement heureux de se savoir aimés !

 

L’index, c’est celui qui pointe, qui nomme. On dit aux enfants : « on ne montre pas du doigt ! ».

Nous avons écrit le verbe discerner.
Grâce à cette belle spiritualité, nous apprenons à repérer ce qui est vrai, ce qui est juste de ce qui est de l’ordre du mauvais esprit. Nous avons pris conscience de nos mouvements intérieurs. Et cela nous permet parfois de sortir de nos enfermements et de nos peurs qui nous empêchent d’entreprendre.
Notre dernier fils, d’un tempérament très coléreux sait nommer, depuis son CP, les nuages qui l’envahissent et demande de l’aide à l’Esprit Saint pour faire briller le soleil !!!

 

Le majeur, c’est le doigt le plus long, le plus noble , qui peut aussi devenir le plus grossier… Majeur , tiens , comme «majorem dei gloriam» …

Nous avons écrit le verbe désirer.
Faire grandir nos désirs, aller plus haut. Dieu nous parle à travers les désirs qu’il place en nous.
Nous désirons vivre plus proche de Dieu, davantage en sa compagnie.
En couple nous parvenons parfois à nous aider en motivant l’autre pour la prière ou en se questionnant sur nos désirs pour ordonner nos choix par exemple.

  

L’annulaire, c’est le doigt qui porte l’anneau, le doigt du lien, de la relation.

Nous avons écrit le verbe servir.
Apprendre à servir. Nous testons avec les ados parfois si déroutants l’exercice de l’apriori favorable et de la bienveillance.
En équipe CVX, nous expérimentons un beau compagnonnage où nous tentons de nous interpeler les uns les autres.

 

L’auriculaire. Vous connaissez l’expression « mon petit doigt me l’a dit ».
Mais pour l’entendre il faut faire silence.

Nous avons écrit le verbe écouter.
Au cours des Exercices Spirituels dans la vie, nous avons individuellement découvert ce cœur à cœur avec le Christ. Dans la prière Dieu se laisse entendre.
Chacun a pu ressentir cet attachement et exprimer son profond désir de l’aimer davantage.

 

Conclusion

 Pour toutes ces découvertes nous rendons grâce à Dieu et à la communauté des jésuites qui nous a guidé !
Si vous voulez rendre grâce avec nous, à pleine main, avec vos 5 doigts, applaudissons !
Nous avons choisi comme cadeau des gants de vaisselle car ils évoquent les 5 doigts, relus avec vous, mais aussi le symbole du serviteur.

Texte de Marie-Claire et Emmanuel
Lu pour le rassemblement de Namur 2017 en présence du Père Général  
pour la création de la nouvelle Province jésuite de l’Europe Occidentale Francophone (EOF)