Question …

« Prenant la parole, Jésus lui dit : ‘Que veux-tu que je fasse pour toi ?' ». Mc 10

C’est évident ! Que peut bien vouloir un aveugle ? Mais Jésus prend le temps de savoir ce que je veux, prend le temps de me laisser le dire, le formuler. Il ne préjuge pas, Il nous accueille au point où nous en sommes, à l’étape de nos mots…

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 10,46b-52.

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin.
Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »
L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

Evangile du Dimanche de la 30eme demaine du temps ordinaire – Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris