Glouton ! Ivrogne !

Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Lc 7


Ce qui nous semble naturel, évident ne l’est jamais pour tous les points de vue … que le Fils de l’homme mange et boive à nos tables, que le Fils de l’homme converse avec les parias et les « louches » scandalise ceux qui refuse un Dieu incarné. Prenons le temps de goûter les gestes et paroles concrètes de ce Jésus qui s’est assis dans nos repas, qui a parlé sur nos chemins, dans nos conversations. 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 7,31-35.

En ce temps-là, Jésus disait à la foule : « À qui donc vais-je comparer les gens de cette génération ? À qui ressemblent-ils ?
Ils ressemblent à des gamins assis sur la place, qui s’interpellent en disant : “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous n’avez pas pleuré.”
Jean le Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas de pain, il ne boit pas de vin, et vous dites : “C’est un possédé !”
Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.”
Mais, par tous ses enfants, la sagesse de Dieu a été reconnue juste. »

Evangile du mercredi de la 24e semaine du temps ordinaire – Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris